menu

Témoignages

Voyez pourquoi nos lecteurs aiment la série Les Nombrils.

Hélène S. La série Les Nombrils constitue, en quelque sorte, « l’éducation sentimentale » de notre mini-pré-ado de 8 ans, bientôt 9, doublée d'un guide de survie à l'adolescence. Et ça, c'est beaucoup. Bien sûr pour l'humour et les personnages, les tomes lus et relus, les files d'attente dans les salons du livre afin de faire signer la dernière (més)aventure de Karine, mais surtout parce que la série Les Nombrils constitue, en quelque sorte, « l’éducation sentimentale » de notre mini-pré-ado de 8 ans, bientôt 9, doublée d'un guide de survie à l'adolescence. Et ça, c'est beaucoup.
Zoé M. Cette BD a tout ce qu'il faut pour être la préférée des ados ! Ce qui est génial, c'est l'humour, un humour assez particulier mais fortement sympa ! Les personnages sont super attachants, puis alors, les dessins. C'est un style qui ne colle qu'aux Nombrils, et qui est en même temps cartoon et en même temps très détaillé ! Quel fan n'a pas déjà passé un moment à scruter les petites cases en recherche de blagues cachées ? Ensuite, depuis quelques tomes, l'histoire devient vraiment intéressante, et travaillée encore en plus. Bref, cette BD a tout ce qu'il faut pour être la préférée des ados !
Alexia M. Aujourd'hui, j'ai dix neuf ans et comme Karine, j'ai moi aussi beaucoup grandi et mûri. J'ai évolué avec cette BD, avec ces personnages, et je leur voue un réel et profond attachement. Je ne me rappelle plus comment j'ai obtenu le premier livre (cela remonte à tellement longtemps !), mais je me souviens avoir tout de suite accroché pour la simple et bonne raison que je me suis reconnue dans le personnage de Karine, littéralement. Moi-même, j'ai toujours été la plus grande de mes amie(s) (de l'école maternelle jusqu'à aujourd'hui) et lorsque j'étais plus jeune j'étais cette "grande tige" un peu maladroite et peu sûre d'elle qui se laissait marcher facilement sur les pieds et mener par le bout du nez. Vicky et Jenny m'ont d'ailleurs toutes deux rappelées les amitiés que j'ai pu avoir...
Aujourd'hui je n'ai toujours pas rapetissé, j'ai dix neuf ans et je mesure 1m85, mais comme Karine j'ai moi aussi beaucoup grandi et mûri et pris conscience de certaines choses. J'ai évolué avec cette BD, avec ces personnages, et je leur voue un réel et profond attachement. Sinon hors de ce contexte là, ce qui me plaît chez Les Nombrils c'est qu'il y a une évolution, au fil des bandes dessinées on constate que l'histoire se fraie un chemin, que ça nous mène vers quelque chose. J'apprécie vraiment de voir la tournure que prend l'histoire des autres personnages. Je suis fan de cette bande dessinée car le mélange entre la réalité et l'humour est un combo parfait. En tout cas, il me tarde d'avoir le prochain tome entre mes mains et de le ranger a côté des précédents.
Lune V. Cette BD en dit long sur le genre de réactions à éviter quand on est face aux manipulateurs et qu'on se fait harceler en croyant que c'est nos amis.
J'l'ai vécu et franchement, y avait toujours cette bande dessinée pour me remonter le moral, je riais en pleurant, je trouvais ça complètement idiot, pis en fin de compte je me suis dit: « Purée, cet album a changé ta vie » !
Trois filles, deux pestes, une manipulée, je pensais avant que c'était le genre de BD trop nulle qui parlait de sujets genre « Comment j’ai perdu la clef de mon journal intime », mais après réflexions je me suis rendue compte que ça en disait long sur les techniques de dragues pourries à ne pas refaire et le genre de réactions à éviter quand on est face aux manipulateurs et qu'on se fait harceler en croyant que c'est nos amis. J'l'ai vécu et franchement, y avait toujours cette bande dessinée pour me remonter le moral, je riais en pleurant, je trouvais ça complètement idiot, pis en fin de compte je me suis dit: « Purée, cet album a changé ta vie » ! Pour tout vous avouer, j'ai tous les tomes à la maison et je regrette pas, car je fais des relectures annuelles en tentant de découvrir de petits détailles cachés par le dessinateur.
Chloé R. Aujourd'hui je suis vraiment contente que cette bande dessinée existe ne serait-ce parce que je pense qu'elle véhicule des messages positifs et intelligents aux enfants et ados qui la lisent.
Et personnellement, en tant qu'adulte, j'attends toujours le numéro suivant avec impatience, parce qu'aujourd'hui, ce n'est pas seulement Karine mais tous les personnages que j'espère voir heureux à la fin de l'histoire.
Je ne sais plus bien comment j'ai découvert les nombrils, et au début je dois avouer que j'ai peut-être un peu pris cette série de haut. La superficialité de Jenny et Vicky me semblait être au cœur de l'histoire et le format une page une anecdote me semblait être un peu dépassé. Mais comme beaucoup d'autres personnes (je suppose), je me suis très vite attachée à Karine, personnage dans lequel je me retrouvais un peu. J'avais envie de la voir heureuse et de se défendre contre ses deux pestes d'amie. Alors un jour, j'ai vu le 4ème album en tête de gondole dans une librairie et comme j'avais un peu d'argent et que je voulais connaître la suite, je me suis dit « allez, pourquoi pas ? » sans vraiment prendre cette série au sérieux. C'est quand Karine a commencé à réellement s'affirmer que j'ai vu une profondeur à cette histoire. L'arrivée d'Albin, le fait que ce dernier, malgré son intelligence, soit faillible, les raisons de la superficialité de Vicky, la vie dure de Jenny, les sentiments difficiles de Karine envers Albin et Dan... Tous les personnages commencent à réellement avoir une histoire leur appartenant, avec des problèmes, qu'ils essayent de résoudre en faisant avec leurs qualités et leurs défauts. Selon moi, au final, les Nombrils, c'est l'exemple-même du livre qu'il ne faut pas juger à sa couverture, ce qui (en plus) correspond bien au message passé à travers l'histoire qu'il contient. Aujourd'hui je suis vraiment contente que cette bande dessinée existe ne serait-ce parce que je pense qu'elle véhicule des messages positifs et intelligents aux enfants et ados qui la lisent. Et personnellement, en tant qu'adulte, j'attends toujours le numéro suivant avec impatience, parce qu'aujourd'hui, ce n'est pas seulement Karine mais tous les personnages que j'espère voir heureux à la fin de l'histoire.
Gaëlle A. Derrière chacune des filles, derrière un vernis d'humour et de clichés se cache un réel problème de société. Plus on les lit, plus on a envie de les relire. N'oublions pas le talent de dessin et d'écriture de chaque tome.
Mélissa F. Je suis fan des Nombrils parce que mes élèves sont fans des Nombrils!!! Je travaille dans une bibliothèque d'école secondaire et là-bas, Les Nombrils sont un must! J'ai aussi appris à connaître mieux cette BD lorsque dans le cadre de mon cours de technicienne en documentation, on a réalisé une exposition sur les bédéistes québécois et les Nombrils faisaient partie des têtes d'affiche!
Clarisse R. D'après moi, Les Nombrils cherche à nous faire comprendre de ne jamais perdre espoir, d'être qui l'on veut, de ne pas se laisser piétiner... La série de BD Les Nombrils m'a semblé très rapidement avoir un double sens.
Déjà, c'est une représentation assez comique de notre vie à tous, amis, petits amis, parents, frères et soeurs, espoirs, études, bons moments, mauvais moments, etc. Mais au fur et à mesure que je me suis intéressée aux Nombrils, j'ai cru y déceler un message caché au fin fond de toutes ces histoires d'amitié, d'amour ou de jalousie. D'après moi, Les Nombrils cherche à nous faire comprendre de ne jamais perdre espoir, d'être qui l'on veut, de ne pas se laisser piétiner... C'est le genre de série que j'apprécie également pour receler de petites choses réelles que l'on retrouve, avec plaisir ou pas, dans la vie quotidienne. Je dirais également que c'est drôle et on s'attache assez rapidement aux personnages. C'est le genre de BD dont on ferait facilement une série télé. Et sans oublier que tous les petits détails, toutes les remarques que l'on ne comprend qu'après les avoir lues plusieurs fois, font de cette BD une série unique et originale qui se démarque de beaucoup d'autres.
Pierre L. Une des rares séries à parler des ados avec beaucoup d'humour. Parfois on rit jaune, car les vrais problèmes de l'adolescence sont abordés. Mais surtout, c'est une série sans tabous. Un must.
Candice B. Les Nombrils sont à la fois une représentation caricaturale et réelle des problèmes des ados et c'est ça qui m'a beaucoup plu ! Avec ce comique débordant, on ne se lasse pas du tout de voir l'évolution des personnages ! J'attends avec impatience le tome suivant !
Voir plus de témoignages Voir encore plus de témoignages

Vous aussi dites ce que vous pensez des Nombrils.

Écrire un témoignage.

Et toujours plus de témoignages sur la page Facebook des Nombrils.